Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 01:26
.

L’uchronie est un thème littéraire appartenant essentiellement au genre de la science-fiction qui repose sur le principe du détournement historique et de la réécriture de l’Histoire à partir de la modification d’un évènement du passé. Pour les anglo-saxons, c’est l’expression "alternate history" qui est particulièrement utilisée. Le procédé est simple : on prend un point de départ à un moment donné de l’Histoire telle qu’on la connaît et l’on en modifie l’issue, puis l’on laisse libre cours à l’imagination pour agencer les conséquences. L’exemple le plus simple est certainement la célèbre citation où Blaise Pascal dit : «Le nez de Cléopâtre, s’il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé». (Pensées, 90) On change un petit détail, et tout change! Ce qui vous rappelle peut-être le slogan du film The Butterfly Effect réalisé par Eric Bress et J. Mackye Gruber et sorti en 2004: "Change one thing, change everything". La justification nous est expliquée par Isaac Asimov qui dit: «Il y a tant d’occasions où le destin de l’humanité semble n’avoir dépendu de la survenue que d’un évènement singulier, lequel aurait pu advenir de cette manière ou d’une autre avec une égale probabilité». (Agent de Byzance, in Histoires mystérieuses, Éd. Denoël, Paris, 1969)

 

Dans la littérature, il y a tellement d’œuvres uchroniques ; mais la littérature n’est pas le seul domaine où ce thème est exploité. Beaucoup plus que la littérature, c’est certainement le cinéma qui donne les œuvres les plus connues. D’aucuns connaissent les œuvres d’Isaac Asimov ou de Philip K. Dick, mais il y a des milliards qui ont regardé le film The Butterfly Effect, par exemple. On n’y peut rien: le cinéma est l’art le plus universel qui ait jamais existé!

 

Mais pourquoi tout ce long discours? Certainement pas pour le plaisir de parler d’un roman, bien que la lecture soit l’une de mes occupations principales... mais pour parler d’un film sud-coréen intitulé 2009: Lost Memories, réalisé par Lee Si-myung et sorti en 2002. Qui le connaît? Je vois que beaucoup d’entre vous l’ont vu! Mais qu’en pensez-vous...? Oui, c’est un très bon film... Je ne vous le fais pas dire!

 

Son histoire se base sur une uchronie dont le point divergent se situe en ce 26 octobre 1909 où Anh Jeung-geun, un patriote coéen, assassine Hirobumi Itō, résident général japonais en Corée. Hirobumi Itō exerçait les fonctions de gouverneur militaire et son assassinat a été utilisé par les Japonais comme prétexte pour justifier l’annexion totale de la Corée en 1910. Ça, c’est ce que nous apprennent les livres d’histoire, mais le film va dans une autre direction. Dans 2009: Lost Memories, l’assassinat du résident général japonais commis en 1909 n’est qu’une tentative rate... Et cet évènement change le cours de l’histoire. La Corée devient territoire japonais; le Japon est un allié de l'Amérique durant la Seconde Guerre mondiale, et, au lieu de Hiroshima, c'est plutôt sur Berlin que la bombe atomique est lâchée. Cent ans plus tard, la Corée est toujours japonaise. En 2009, deux agents du JBI enquêtent sur les agissements d'un groupe de terroristes coréens appelés les Hureisenjin. L'histoire montre ce que serait la Corée aujourd'hui si elle avait été durablement annexée, les indépendantistes coréens (ceux qui auraient échoué dans l'assassinat) étant considérés comme des terroristes. (En réalité, cet assassinat qui n'a pas échoué est considéré par la Corée comme un acte héroïque déterminant dans l'histoire de la Corée contemporaine.)

 

     C’est un joli film qui a bien mérité les prix qui l’ont récompensé et dont on peut citer: le Prix du meilleur nouveau réalisateur lors des Grand Bell Awards 2002, ainsi que le Prix du public «Mad Movies» lors du festival Fantastic’Arts 2003. On y remarquera également la belle prestation de l’acteur et chanteur sud-coréen Jang Dong-gun, que l’on retrouve également dans Frères de sang de Kang Je-gyu (2004) et Typhoon de Kwak Kyung-taek (2005)...
.

Partager cet article

Repost 0
Published by Genius - dans Les critiques
commenter cet article

commentaires

Mahmoud Buzz 19/07/2009 03:27

J'adore ta façon d'écrire!

Juliana 08/07/2009 01:36

Joli article sur un beau film!

Sites partenaires

Recherche

Visiteurs

Webstats

Free counter and web stats

Ciné-Mania























Références





Manga base, Top Manga

Annuaire des Blogs