Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 03:56
.
Condamné à six ans de prison, Malik El Djebena ne sait ni lire, ni écrire.
Il a 19 ans.
A son arrivée en Centrale, seul au monde, il paraît plus jeune, plus fragile que les autres détenus.

D'emblée, il tombe sous la coupe d'un groupe de prisonniers corses qui fait régner sa loi dans la prison.
Le jeune homme apprend vite.
Au fil des " missions ", il s'endurcit et gagne la confiance des Corses.

Mais, très vite, Malik utilise toute son intelligence pour développer discrètement son propre réseau...

Choc pour le détenu qui débarque dans un "autre monde" où bandes et clans font la loi.

Choc pour le spectateur qui suit  Malik (Tahar Rahim) au fil de sa détention.

Jacques Audiard  nous fait pénétrer sans ménagement  dans  l'univers carcéral.

Nous y voyons l'évolution du jeune héros qui va totalement se transformer.

On dit souvent que la prison est un peu "l'école du crime": nous y  assistons durant plus de deux heures trente  en suivant l'évolution puis la transformation du jeune héros.

Je comprends mieux  maintenant  et partage ce  que les critiques ont dit de ce film.

Le grand prix était largement mérité.

Pour certains il méritait même la palme d'or.

"Un Prophète " n'est pas seulement un film sur la prison c'est aussi un film humain qui nous remplit d'émotion, parfois d'effroi tant certaines scènes nous mettent à rude épreuve.

Le  scénario écrit à plusieurs mains  est  réalisé avec une parfaite maitrise des énergies et des rythmes narratifs.

Les images sont superbes, violentes,  nous parlent avec intensité, dérangent le spectateur.

C'est sans doute l'un des  meilleurs films du réalisateur.

A l'heure où j'écris ces lignes, le film est encore tout frais dans ma mémoire et il  m'est bien difficile de vous retranscrire tout ce que j'ai ressenti avec le recul qui s'impose.

N'allez pas croire qu'il s'agit d'un documentaire.

C'est  bel et bien un film de fiction qui ne relate pas des faits réels précis.

La puissance narrative "d'un prophète" repose sur une histoire construite avec un réalisme qui se rapproche sans aucun doute de la réalité.

Le suspens est respecté à la manière d'un polar.

Jacques Audiard nous fait véritablement pénétrer dans la tête et la vie de son héros au quotidien.

Les interpètes sont excellents et le choix d'un inconnu (Tahar Rahim) pour incarner  Malik est des plus judicieux.

Pari un peu fou mais qui valait la peine.

Certes ce n'est pas "la petite fleur dans la prairie": certaines scènes peuvent heurter un public sensible (ou trop jeune)

A voir sans aucun doute!
.

Partager cet article

Repost 0
Published by Genius - dans Les critiques
commenter cet article

commentaires

Sites partenaires

Recherche

Visiteurs

Webstats

Free counter and web stats

Ciné-Mania























Références





Manga base, Top Manga

Annuaire des Blogs