Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 01:34
.
Mémoires d’une geisha: grosse production américaine, réalisateur américain, adaptation d’un best-seller américain… Il ne reste plus grand-chose d’asiatique là-dedans, si ce n’est :
- le « faux » mais MAGNIFIQUE cadre du Japon d’avant Seconde Guerre mondiale,
- la trame, qui est inspirée d’une vraie histoire japonaise,
- et enfin, les très belles actrices que sont Zhang Ziyi, Gong Li & Michelle Yeoh (au passage, il faut signaler qu’elles sont toutes les 3 chinoises et ont un peu « vendu leur âme » à Hollywood… Soit…).

L’histoire n’est pas très compliquée. Une jeune fille (Zhang Ziyi) est vendue par son père dans le besoin à une maison de geishas. Mais n’ayant pas la sympathie de la « super geisha » (Gong Li), elle est vite reléguée à un rôle d’esclave. Un jour, elle fait la rencontre d’un homme qui va lui donner la force et la détermination pour accomplir son destin.

Il s’agit ici d’une simple mais très belle histoire d’amour. Contrairement à d’autres films (où j’ai dû épuiser une ½ boîte de mouchoirs, celui-ci est beau sans être larmoyant. Les décors, les images, l’atmosphère, la musique : rien à dire, c’est superbe !

Le seul hic : j’avais beau sélectionner « version originale sous-titrée en français » dans le menu du DVD, les acteurs (qui sont censés être japonais, je précise) s’obstinaient à parler en anglais ! Je trouve ça dommage… Ca enlève un sacré bout de réalisme au film. A méditer, pour nos petits amis américains !
.

Partager cet article

Repost 0
Published by Genius - dans Les critiques
commenter cet article

commentaires

Sites partenaires

Recherche

Visiteurs

Webstats

Free counter and web stats

Ciné-Mania























Références





Manga base, Top Manga

Annuaire des Blogs